Reformierte Kirche Basel-Stadt

L’univers est-il intelligible ? – Sciences, foi et création –

logo scriptura<div class='url' style='display:none;'>/kg/eglise/</div><div class='dom' style='display:none;'>erk-bs.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>1266</div><div class='bid' style='display:none;'>8783</div><div class='usr' style='display:none;'>184</div>

« La formation et l’évolution des étoiles se situent loin de nos possibilités d’influence. Nous ne savons pas fabriquer des étoiles. L’humanité ne serait pas née sans étoiles antérieures et elle est complètement dépendante de l’astre le plus proche de nous, notre Soleil, dont nous savons qu’il a une durée de vie limitée. …
Nous faisons la même expérience dans la vie. On constate ici un parallélisme entre les résultats de l’astrophysique et le plan d’expérience existentiel. … Nous avons été projetés dans une histoire qui est la conséquence de milliards d’années d’évolution et qui continuera à évoluer. … Les changements qui nous entourent nous menacent et nous font peur, mais ils engendrent continuellement de nouvelles possibilités.
L’évolution de l’univers, le développement de la vie et l’existence de chaque être humain de ce monde ont aussi en commun le fait qu’ils vont vers un avenir ouvert. »

Extrait de : Arnold Benz, L’univers offert
Astrophysique et création, Lyon, Éditions Olivétan, 2015, pp. 144 et 92





Lundi 6 mai à 19h45, au Centre (Holbeinplatz 7)
Professeur Arnold Benz, astrophysicien ETH,
Dr honoris causa de théologie, Zürich

Univers et Création : Dialogue entre astrophysique et théologie

La science a beaucoup appris sur l’univers ces dernières années. Le fait qu’il y ait des milliards de galaxies, d’étoiles, de planètes et même une terre habitable avec nous, les humains, n’est pas du tout évident mais très étonnant !






Lundi 13 mai à 19h45, au Sacré-Cœur (Feierabendstrasse 68)
Père François Euvé, s.j., agrégé de physique, théologien, rédacteur en chef de la revue Études, Paris

La vision scientifique du monde et le Christ cosmique

Quel impact cette vision du monde a-t-elle sur notre représen-tation de Dieu ?
Comme Teilhard de Chardin l’avait pressenti, la notion de Christ cosmique permet de faire le pont entre le monde de la science et le monde de la foi.



Lundi 20 mai à 19h45, au Centre (Holbeinplatz 7)
Professeur Pierre Bühler, théologien, spécialiste de l’herméneutique philosophique et théologique, Zürich


Entre conflit et symbiose : la fertilité d’un dialogue critique


Pour les uns, il n’y a qu’une faille entre sciences et foi ; pour les autres, il faut les inscrire dans un rapport d’harmonie. Entre « discordisme » et « concordisme », nous tenterons de montrer l’intérêt d’un dialogue respectueux, conscient des limites respectives, et donc soucieux ni d’ignorer ou de mépriser, ni de récupérer l’autre pour ses propres intérêts.



Vous trouvez tous les détails dans le flyer ci-dessous:



Autor
Céline Hauck

061 270 96 66
aktualisiert mit kirchenweb.ch
Bereitgestellt: 27.03.2019