L'Eglise française de Bâle

Spiritualité

"Aucune religion n'est une île"


Extrait d'une citation du philisophe juif Abraham Heschel entendue lors de la soirée d'ouverture de l'exposition "religions en fête" donnée par Monsieur Bollag:

« Les religions du monde ne sont pas plus autosuffisantes, ni indépendantes, ni plus isolées que les individus et les nations. Les énergies, les expériences et les idées qui surgissent en dehors des frontières d'une religion particulière ou de toute religion demeurent un défi et exercent une influence sur chaque religion. Les horizons sont plus larges, … Aucune religion n'est une île ! Nous sommes tous impliqués les uns envers les autres. La trahison spirituelle de l'un d'entre nous exerce une influence sur la foi de tous. Les points de vue adoptés dans une communauté ont une répercussion sur les autres communautés. Aujourd'hui, l'isolationnisme religieux est un mythe !
Nous qui sommes de divers engagements religieux, sur quelle base nous rencontrons-nous ? D'abord et avant tout, nous nous rencontrons comme êtres humains qui avons tant en commun : un cœur, un visage, une voix, la présence d'une âme, des craintes, une espérance, une possibilité de faire confiance, une capacité pour la compassion et la compréhension, en un mot, la parenté d'être humains ensemble. Ma première tâche dans toute rencontre est d'appréhender l'individu en face de moi comme une personne, de ressentir notre parenté comme humains, de partager la solidarité qui est la nôtre au niveau de l'être. Rencontrer un être humain est un défi majeur pour l'esprit et pour le cœur. Une personne n'est pas simplement un spécimen de l'espèce appelée homo sapiens. Il rassemble en lui seul toute l'humanité et là où un humain est blessé, c'est à nous tous que l'on fait mal. L'humain est une révélation du divin et tous les humains ne font qu'un dans le soin que Dieu prend de l'humanité. Plusieurs choses sont précieuses sur la terre, certaines sont saintes, l'humanité constitue le saint des saints. Rencontrer un être humain est une occasion de pressentir l'image de Dieu, la présence de Dieu.
Lorsque je suis engagé en conversation avec une personne d'un engagement religieux différent du mien, je découvre que nous sommes en désaccord sur des choses qui nous sont sacrées. L'image de Dieu disparaît-elle pour autant de ma face ? Est-ce que Dieu cesse de se tenir devant moi ? Est-ce que la différence d'engagement détruit la parenté d'être humains ? Est-ce que le fait de diverger sur nos conceptions de Dieu détruit ce que nous avons en commun, c'est-à-dire l'image de Dieu ? »
Autor
Céline Hauck

061 270 96 66
aktualisiert mit kirchenweb.ch
Bereitgestellt: 04.10.2017